Plusieurs façons de contribuer à l’apprentissage d’autrui

Remettre un rapport à un client n’est pas anodin !

Selon votre Code de déontologie, l’orthophoniste ou l’audiologiste doit fournir à son client les explications nécessaires à la compréhension et à l’appréciation des services qu’il lui rend (article 23). Ainsi, lorsqu’il remet au client ou au titulaire de l’autorité parentale une copie de son rapport d’évaluation ou de tout autre document, il doit prendre le temps de revoir avec le client les informations qui s’y trouvent afin de s’assurer qu’elles sont bien comprises.

En lien avec l’article 37 du Code civil du Québec, la démarche peut également inclure l’explication de la portée que pourrait avoir la transmission de ce document à d’autres personnes (ex. : éducateur en garderie, professeur, directeur d’école, employeur, etc.) puisqu’il s’agit d’informations de nature confidentielle.

Comme les demandes d’accès au dossier peuvent se produire après que le dossier ait été fermé, il est également important de tenir compte de l’article 74 du Code de déontologie de l’OOAQ qui stipule que : « Lorsqu’il transmet des informations, le membre doit éviter toute possibilité de fausse interprétation ou d’emploi erroné. » L’orthophoniste ou l’audiologiste doit donc faire preuve de rigueur lors de la rédaction du rapport et  prendre les moyens raisonnables afin que la transmission des informations qu’il contient ne soit pas préjudiciable au client.

Pour plus d’information, consultez le document Accessibilité aux documents / Autorisation de divulgation d’information disponible sur MAIA.