Paul-André - photo - InfolettreLe 1er octobre dernier, les Québécois et les Québécoises se sont prononcés en faveur d’un changement de gouvernement provincial. Cette période électorale terminée, le moment est maintenant venu de passer des paroles aux actes. Il m’apparaît donc important de souligner quelques engagements pris par le parti porté au pouvoir qui rejoignent nos préoccupations en tant qu’ordre professionnel.

Ainsi, rappelons en premier lieu que sur le plan de l’accessibilité des services, le nouveau gouvernement s’engage à dépister et à accompagner les enfants qui ont des difficultés d’apprentissage, des handicaps et des retards de développement. L’OOAQ prend bonne note de cette proposition, mais souligne que l’accompagnement devra se faire tout au long du parcours de développement de l’enfant. En effet, il importe de faire valoir aux décideurs que bien que le dépistage et les services soient essentiels tôt dans le développement, bon nombre de ces enfants auront besoin d’un suivi à long terme pour leur permettre de surmonter les obstacles liés aux exigences scolaires et sociales qui se complexifient avec l’âge. Le maintien des services constitue une condition sine qua non pour l’intégration sociale et professionnelle une fois l’âge adulte atteint.

Par ailleurs, le nouveau gouvernement s’engage à mettre en place un plan de lutte contre l’isolement des aînés et des mesures de gériatrie sociale pour améliorer leur qualité de vie. Ce projet est louable. Néanmoins, l’OOAQ souhaite vivement que ce plan considère toute l’importance de l’audition et de la communication comme fonctions centrales et essentielles pour tous et qu’ainsi, des mesures de prévention, d’évaluation et d’intervention soient déployées dans le réseau de la santé tout comme dans les milieux de vie de nos aînés. À l’instar des personnes à mobilité réduite, celles à « communication réduite » doivent être au centre des priorités des gouvernements pour que cet engagement s’actualise.

Au-delà de ces promesses, l’OOAQ travaillera sans relâche au cours des prochaines semaines pour développer des relations avec les nouveaux interlocuteurs des réseaux de la santé et de l’éducation. Nous poursuivrons nos représentations qui mettent de l’avant l’importance de la communication et de l’audition pour que la population québécoise de tout âge ait accès aux services, et ce dans les meilleurs délais.