Les ordres parlent, le ministère entend

Paul-André

Les ordres professionnels ont à cœur l’accessibilité des services en milieu scolaire, pour garantir un plancher minimal de service aux élèves et aux parents, ainsi qu’un support aux enseignants qui œuvrent de plus en plus dans des classes où évoluent des élèves avec des problématiques à la fois complexes et variées. En effet, depuis la démarche noble visant l’intégration des élèves en difficulté dans des classes régulières, les services donnés par les professionnels n’ont pas suivi l’élève, diminuant ainsi grandement leur accessibilité.

 

Depuis l’automne, les ordres professionnels en éducation sollicitent le ministère, au nom de la protection du public, pour collaborer avec celui-ci en vue de l’élaboration de la nouvelle politique éducative attendue sous peu. Notre appel ayant été entendu, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx, sur la réussite éducative pour tous. Celui-ci s’est montré particulièrement intéressé par les principes émanant du mémoire de l’Ordre soumis lors de la consultation qui s’est tenue à l’automne dernier. Une discussion franche et constructive auprès d’un ministre très ouvert m’a permis de faire valoir l’importance des services de nos professionnels afin que ceux-ci se rapprochent de l’élève. Le ministre a réitéré qu’il souhaitait nous consulter davantage et nous a demandé de lui fournir de l’information complémentaire d’ici la rentrée scolaire 2017.

 

L’OOAQ travaillera donc, en collaboration avec d’autres ordres, pour faire valoir l’expertise des professionnels comme moteur de la réussite scolaire des élèves et pour réfléchir à la façon de rendre accessibles les services en fonction des besoins, et ce, tout au long du parcours scolaire.