orgtravailo

Le contexte actuel d’assainissement des procédures, ayant pour but d’améliorer la gestion des fonds publics, pousse différents milieux à revoir leur fonctionnement quant à l’organisation du travail. L’Ordre reçoit régulièrement des questions à cet effet, car ses membres s’interrogent sur la conformité des changements demandés.

L’Ordre ne peut dicter les modalités d’organisation du travail, celles-ci sont sous la responsabilité des employeurs et non des ordres professionnels.

Cependant, les employeurs ont l’obligation de permettre aux professionnels de respecter leurs obligations déontologiques en tout temps. Même si les gestionnaires ont des mandats et des responsabilités différentes de ceux des ordres, l’important reste la collaboration dans le meilleur intérêt du public.

 

Exemple de situation

De nouvelles mesures d’optimisation des services sont imposées dans l’établissement de Marie. On demande aux cliniciens d’attendre le début du bloc de thérapie avant de remettre le plan d’intervention (PI) aux parents. Ces derniers doivent se présenter au comptoir de réception pour signer le PI et peuvent appeler le professionnel s’ils ont des questions. Marie se questionne quant au délai de présentation d’un PI auprès du parent après l’évaluation et quant à la transmission du PI sans explication.

Les articles 17, 22, et 23 du Code de déontologie des membres de l’OOAQ sont pertinents dans cette situation. Vous devez vous demander si le fonctionnement actuel vous permet de respecter vos obligations professionnelles. Si ce n’est pas le cas, la première personne à rencontrer serait votre employeur pour discuter avec lui des obligations déontologiques auxquelles vous devez vous conformer et en quoi vous considérez que le fonctionnement actuel n’y répond pas. Vous pouvez lui suggérer des moyens, des modifications ou un fonctionnement qui répondrait davantage à vos obligations, tout en améliorant l’efficience des services.

 

Aspects règlementaires

 

Rôles et compétences principalement visés

Les orthophonistes et les audiologistes ont l’habitude de se référer à leur rôle central auprès des clients. Toutefois, lors d’une modification dans l’organisation du travail, il est essentiel de se rappeler que les profils de compétences en orthophonie ou en audiologie font aussi état des rôles suivants :

  • Rôle de collaborateur ;
  • Rôle de praticien érudit (Intégrer les données pertinentes à la prestation des services) ;
  • Rôle de gestionnaire (Assurer les services d’orthophonie et d’audiologie compte tenu des besoins du client et des ressources disponibles et Participer aux activités d’amélioration de la qualité) ;
  • Rôle de professionnel.

 

Autres ressources sur le sujet hébergé sur MAIA

 

Pour en savoir plus sur le sujet

Cliquez ici pour la version PDF.

Attention : la présente fiche a une portée générale et doit être considérée comme informative. Il ne s’agit pas d’un avis légal.