S’exprimer publiquement : opinion professionnelle ou personnelle ?

Encore tout dernièrement, des audiologistes et des orthophonistes partageaient leur opinion à propos de divers sujets sur des réseaux sociaux, des sites web et dans des journaux en inscrivant leurs titres professionnels. Ces professionnels s’expriment-ils en tant que professionnels ou en tant que citoyens ? Ces activités sur les médias sociaux se réalisent-elles dans le cadre de leur vie professionnelle ou leur vie privée ? Un rappel des principes à respecter lors des déclarations publiques s’impose.

 

Première situation : l’opinion professionnelle

Vous  exprimez votre opinion à titre d’audiologiste ou d’orthophoniste sur un sujet qui concerne  l’audiologie ou l’orthophonie, à la demande d’un journaliste ou en réaction à une nouvelle parue dans les journaux ou les réseaux sociaux. C’est donc clairement à titre de professionnel que vous émettez votre opinion. Votre Code de déontologie exige que vous évitiez le recours à l’exagération ainsi que toute affirmation revêtant un caractère sensationnel dans un contexte de déclarations publiques traitant d’orthophonie ou d’audiologie. Aussi, dans les activités de consultation professionnelle qui s’adressent au public, vous devez prendre soin de souligner la valeur relative des informations ou conseils donnés.

 

Deuxième situation : l’opinion personnelle

Vous exprimez vos opinions sur des sujets d’actualité à titre personnel sur Facebook, Twitter, LinkedIn, sur un blogue ou un forum de discussion. Vous croyez vous exprimer en tant que citoyen qui souhaite tout simplement faire entendre son point de vue, mais parfois vous citez votre titre ou celui-ci apparait sur la page des médias sociaux (ex. dans la section « À propos »  de Facebook).

Ces deux situations sont plus semblables que vous le pensez. Il faut comprendre que dans ces deux situations, vous pourriez laisser croire au public que tous les audiologistes et orthophonistes, et même l’OOAQ, partagent votre opinion. Dans certains cas, cela pourrait  même avoir un effet négatif sur l’image de nos professions et de notre Ordre.

En exprimant vos opinions en tant que professionnel ou simple citoyen, puisque vous êtes membre d’un ordre professionnel, vous devez faire preuve de modération, d’objectivité et d’intégrité et respecter en tout temps les dispositions de votre Code de déontologie et les autres règlements de l’OOAQ. Malgré qu’il soit vrai que le droit disciplinaire vise à sanctionner le comportement d’un professionnel dans sa vie professionnelle, il demeure possible pour un syndic, dans certaines circonstances, de sanctionner le comportement d’un professionnel dans sa vie privée. Les dispositions se retrouvent dans votre Code de déontologie, qui fera peau neuve bientôt!

Exprimez-vous, vos opinions comptent ! Sachez cependant discerner, de par la situation, si c’est à titre de professionnel ou à titre de citoyen que  vous faites une déclaration publique, et de vous assurer que vos propos respectent la législation pertinente. Il est toujours mieux de modérer ses propos et, dans le doute, s’abstenir de commenter.

La prévention a bien meilleur coût !