État de la situation sur le trouble développemental du langage (TDL)

En cette journée de sensibilisation au trouble développemental du langage (TDL), l’OOAQ souhaite faire le point quant au nouveau consensus international se dégageant autour de son appellation et des caractéristiques qui l’accompagnent.

Les travaux du groupe international d’experts, « CATALISE », ont en effet retenu l’attention des experts du Québec. Le sommaire de ces travaux (consultez le International consensus on diagnosis for children with problems with language development ), les messages-clés issus du consensus auquel en sont parvenus ces experts et les dernières versions des articles mis en lien au bas de ce message s’avèrent désormais comme des nouvelles références incontournables.

 

Rappelant qu’il appartient aux membres de se tenir au courant des développements dans les domaines de pratique de l’orthophonie et de l’audiologie et de maintenir à jour leurs connaissances, l’OOAQ incite donc ceux-ci à prendre connaissance des nouveaux critères et dénominations ayant fait l’objet d’un consensus international en matière de trouble développemental du langage,  à y adhérer et à se tenir au fait de l’évolution des travaux à cet égard.

 

Les innovations peuvent parfois prendre un certain temps avant de bien s’ancrer dans les processus et les pratiques institutionnelles.  L’OOAQ souhaite donc rappeler aux membres l’importance d’éviter que ne surviennent, pour la clientèle, des ruptures de services attribuables à l’utilisation d’une nouvelle appellation. Ainsi, l’Ordre ne saurait trop insister sur la nécessité pour les membres de s’assurer que la correspondance entre la nouvelle appellation de « Trouble développemental du langage» , adoptée par un groupe d’experts de la francophonie et les libellés antérieurement admissibles (« Trouble primaire du langage» ou « dysphasie ») soit clairement identifiée (par exemple en mettant l’ancien terme entre parenthèses).
Finalement, l’OOAQ confirme qu’il multipliera les contacts auprès des différents acteurs et institutions pour s’assurer que ces informations importantes circulent et que soient évités tous éventuels impacts négatifs sur les services offerts à la population.

Références