Nous traversons actuellement une crise sanitaire sans précédent. La propagation de la COVID-19 nous oblige à revoir notre façon de travailler, voire à suspendre certaines de nos activités. La situation évolue rapidement et de nouvelles mesures s’ajoutent chaque jour tant au provincial qu’au fédéral, ce qui demande une grande adaptation et une collaboration de tous. Rien ne nous prépare à une telle crise et chacun d’entre nous doit s’ajuster, prendre des décisions parfois difficiles et faire preuve de discernement et de flexibilité pour le bien commun.

À cet égard, je tiens à vous remercier, vous tous qui posez des actions concrètes pour protéger nos clientèles les plus vulnérables. Cette situation demande un effort collectif colossal et les répercussions de l’absence ou de la limite de services, tant sur vous que pour les bénéficiaires, ne peuvent se mesurer à l’heure actuelle. Néanmoins, je peux vous assurer que l’équipe de l’Ordre est mobilisée et opère « en mode crise » jour après jour, en suivant les développements et en réfléchissant sur les meilleurs moyens d’accompagner les membres et le public qu’ils desservent. Nous sommes aussi à nous préparer à l’après-crise.

Je sais que les orthophonistes et audiologistes sont proactifs et je veux vous dire, à mon tour, que chaque geste compte. Que ce soit en offrant son aide, en respectant les mesures de distanciation sociale ou encore en mettant en place des initiatives innovantes et même en faisant preuve de flexibilité et de soutien moral envers vos clientèles. Je suis vraiment fier de pouvoir compter sur vous et je vous assure que nous vous tiendrons informés tout au long de cette crise. En attendant, prenez soin de vous et de vos proches. La population a et aura grandement besoin de vous lorsque la vie reprendra son cours normal.

Nous vous invitons à consulter la section sur la COVID-19 du site Web de l’Ordre qui est mise à jour de façon continuelle afin de suivre les développements de l’actualité.

Votre président,

Paul-André Gallant, M.P.O., orthophoniste

Pour retourner à l’infolettre, cliquez ici !