Refonte de l’inspection et reprise graduelle des activités

Les travaux de refonte de l’inspection se poursuivent malgré la pandémie. Le processus en trois phases est dorénavant remplacé par un nouveau processus visant à amener le membre à se questionner sur différents aspects de sa pratique dès la phase initiale. De plus, le comité d’inspection professionnel (CIP) bénéficie de plus de flexibilité afin de choisir la modalité appropriée pour le suivi auprès des membres pour qui une vérification plus approfondie est nécessaire.

La phase initiale est constituée d’un questionnaire d’évaluation de la pratique autoadministré qui permet au membre d’évaluer sa pratique tant au niveau du développement ou du maintien de ses compétences, de la tenue de ses dossiers et de ses bureaux, que du respect de la déontologie et des compétences attendues à titre d’orthophoniste ou d’audiologiste. En plus du questionnaire, le membre doit transmettre des preuves permettant de vérifier sa pratique. Des éléments sont aussi prévus afin que l’inspecteur puisse évaluer le raisonnement clinique et le jugement professionnel du membre. Au terme de cette étape, différentes décisions peuvent être prises par le CIP.

Ainsi, le dossier d’inspection peut être fermé, des documents supplémentaires peuvent être demandés, un suivi de contrôle réalisé, une entrevue avec un inspecteur planifiée ou encore, une visite par observation (VIPO) recommandée. Il est aussi possible que le CIP recommande une inspection particulière sur la compétence.

Un projet pilote a été réalisé cet hiver pour valider le nouveau questionnaire d’évaluation de la pratique autoadministré, la grille d’analyse par les inspecteurs et le suivi à faire par le comité d’inspection professionnelle. Les travaux sont encore en cours afin de préparer la transposition des outils développés dans une version électronique qui sera disponible sur le nouveau portail OOAQ.

Certains membres seront sollicités dans les prochaines semaines pour répondre au questionnaire de la phase initiale. Une fois le questionnaire informatisé, il sera envoyé à plus grande échelle en septembre. Si la situation de distanciation physique perdure, nous reverrons aussi certains outils pour procéder aux autres vérifications auprès des membres (entrevues ou VIPO), mais sous une modalité adaptée.

Pour retourner à l’infolettre, cliquez ici !