Habituellement, cette période de l’année est synonyme de fébrilité avec l’arrivée de la saison estivale et des vacances tant attendues. Pourtant, encore une fois, la crise actuelle change la donne. Certains peuvent ressentir une fatigue généralisée sur le terrain. D’autres peuvent éprouver du stress face à l’incertitude et aux nouveaux rôles qu’ils doivent jouer, aux responsabilités familiales augmentées ou devant tout autre effet collatéral lié à la pandémie. Le besoin de repos est essentiel, plus que nécessaire, voire même urgent, mais reste inaccessible pour plusieurs.

Cette situation critique me préoccupe grandement ainsi que la Table des ordres du domaine de la santé mentale et des relations humaines, dont fait partie l’OOAQ. Nous travaillons depuis plusieurs semaines avec le gouvernement et tous les ordres professionnels en santé sur l’importance de prendre soin de nos professionnels puisqu’il est évident que le rythme actuel ne pourra être maintenu encore longtemps.

Comme c’est le cas depuis la mi-mars, il demeure difficile de prévoir l’avenir, que ce soit à court, moyen ou long terme. Bien que le déconfinement qui s’enclenche graduellement redonne espoir, l’incertitude plane continuellement. Nous attendons tous avec impatience un véritable retour à la normale, mais dans l’attente, il nous faut continuer d’avancer prudemment, au jour le jour. Se trouver du temps pour prendre une pause ou être capable de s’évader momentanément est capital pour assurer un certain équilibre dans le chaos actuel.

À quelques jours de l’arrivée officielle d’un été qui sera bien différent de celui que nous imaginions il y a quelques mois à peine, je vous convie, chers membres, à porter une attention particulière à votre santé physique et mentale. J’espère que vous pourrez prendre du recul face à la frénésie qui s’est emparée de notre quotidien et ainsi reprendre votre souffle. Surtout, ne vous oubliez pas dans tout cela. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous en avez besoin. Nous exerçons des professions où nous prenons soin des autres. Il faut se refaire des forces pour avancer et continuer d’aider. Je vous souhaite du temps pour vous et un été ressourçant et ensoleillé.

Votre président,

Paul-André Gallant , M.P.O., orthophoniste

Pour retourner à l’infolettre, cliquez ici !