Les récents développements de cette crise sanitaire me laissent sans mot. Elle met en relief les lacunes dans les soins de nos aînés et le manque de personnel si souvent décriés par les professionnels de la santé. L’isolement de cette population vulnérable ajoute une couche à l’insécurité et à la maltraitance que plusieurs peuvent subir. La réponse du gouvernement est sans précédent. La ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme Danielle McCann, a lancé un appel aux ordres professionnels pour connaître l’intérêt de leurs membres à venir prêter main-forte dans les CHSLD. Même les enseignants ont été sollicités. Par ailleurs, nous constatons que plusieurs orthophonistes et audiologistes du réseau ont déjà vu leurs tâches habituelles modifiées. De plus, les premiers signes apparaissent : plusieurs pourraient être appelés en renfort si la situation devait se dégrader davantage.  
 
L’Ordre est ainsi placé dans une situation particulière. Nous sommes conscients que certains sont craintifs, avec raison, face à l’éventualité d’aller prêter main-forte dans des milieux à haut risque de transmission d’infections. D’autres sont inquiets de réaliser des tâches pour lesquelles ils n’ont pas la compétence ou encore d’enfreindre leur code de déontologie. Pour ce qui est de ce dernier, il n’y a aucune inquiétude à avoir. Je vous invite d’ailleurs à lire l’article de la directrice de la qualité de la pratique à ce sujet dans cette infolettre. 
 
Cependant, sous un autre angle, il y a là une opportunité de faire profiter et reconnaître toute l’expertise des audiologistes et des orthophonistes, particulièrement dans un milieu où nous sommes presque absents. De plus, les valeurs communes de collaboration, d’entraide, de communication et de responsabilité sociale que nous partageons me font croire qu’on ne peut s’exclure à une telle demande d’aide.  
 
Sachant ainsi que nous devons tous nous serrer les coudes, en toute transparence et à l’instar d’autres ordres professionnels du domaine de la santé et des relations humaines, nous aimerions connaître votre intérêt à venir soutenir le réseau (particulièrement celui des CHSLD). Il est clair que nous souhaitons que les tâches auxquelles vous seriez affectées soient directement en lien avec vos compétences. Toutefois, il est possible que celles-ci soient à l’extérieur du champ d’exercices de l’orthophonie ou l’audiologie. Cela reste encore à définir. Toutefois, au-delà des questionnements, sachez que chaque geste compte et que notre contribution permettra d’améliorer la qualité de vie, de briser l’isolement et de soutenir les gens les plus vulnérables en ces temps de crise.  
 
Je suis conscient que c’est beaucoup demander, mais il s’agit ici de circonstances qui demandent de puiser au plus profond de notre bienveillance afin d’apporter un baume à nos aînés. 
 
Nous vous invitons donc à répondre à la question suivante afin de connaître votre intérêt.

En ces temps exceptionnels où les besoins sont immenses, si les conditions de protection mises en place sont adéquates, seriez-vous prêt à participer en donnant du temps dans le réseau des CHSLD, sachant que vos tâches seraient différentes de votre champ de pratique ? 

Merci d’inscrire votre réponse en retournant dans le courriel que vous avez reçu le 16 avril 2020.

Vos réponses orienteront grandement nos discussions avec le ministère de la Santé et des Services sociaux alors nous vous invitons à y répondre en grand nombre afin d’avoir un portrait réaliste de la situation.

 Si vous désirez vous impliquer, nous vous invitons à vous inscrire directement sur le site « Je contribue COVID-19 »
 
Merci de votre collaboration habituelle. 

Votre président,

Paul-André Gallant , M.P.O., orthophoniste